Logo des Archives nationales (France)

Charles de Gaulle

Voici cinquante ans jour pour jour, le 9 novembre 1970, disparaissait Charles de Gaulle

Les Archives nationales conservent, sous les cotes AG/5(1)/1416 à 1449, les brouillons autographes et dactylographiés de 635 discours prononcés par le Général entre mai 1946 et avril 1969 ; le contenu de ces trente-quatre volumes reliés a été intégralement numérisé et est accessible en ligne en SIV.

Allocution radiodiffusée prononcée au palais de l'Élysée, 30 mai 1968 : premier feuillet de la première version dactylographiée annotée.
< Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Au sein de ce corpus exceptionnel figurent les brouillons successifs de l'allocution radiodiffusée du 30 mai 1968 spectaculaires témoins d'un total revirement de stratégie : alors que de Gaulle avait prévu d'annoncer qu'il ne dissoudrait pas l'Assemblée nationale, son Premier ministre Georges Pompidou était parvenu à le convaincre qu'au contraire, de nouvelles élections législatives permettraient à la France de sortir de la crise de Mai, conduisant le Général à récrire son quatrième paragraphe.

Le fameux « Je vous ai compris » lancé à Alger le 4 juin 1958 afin de rassurer la population française d'Algérie

< Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Examiner les brouillons des discours du général de Gaulle, c'est aussi pouvoir retracer l'origine de formules restées fameuses et ayant parfois infléchi le cours des événements. Le fameux « Je vous ai compris » lancé à Alger le 4 juin 1958 afin de rassurer la population française d'Algérie, était expressément prévu par le brouillon du discours correspondant.


au lendemain de la tentative de putsch du 22 avril 1961, de Gaulle avait soigneusement pesé les qualificatifs visant à décrédibiliser « l'entreprise » du « quarteron de généraux en retraite »
< Cliquer sur l'image pour l'agrandir

De même, au lendemain de la tentative de putsch du 22 avril 1961, de Gaulle avait soigneusement pesé les qualificatifs visant à décrédibiliser « l'entreprise » du « quarteron de généraux en retraite ».

 


En revanche, apparaît bien la saillie du surlendemain contre « tout ce qui grouille, grenouille, scribouille » et « n'a pas de conséquence historique 
< Cliquer sur l'image pour l'agrandir

On cherchera en vain le scandaleux « Vive le Québec libre ! », lancé le 24 juillet 1967, à l'Hôtel de ville de Montréal, au cours d'une allocution entièrement improvisée. En revanche, apparaît bien la saillie du surlendemain contre « tout ce qui grouille, grenouille, scribouille » et « n'a pas de conséquence historique »], visant ceux que ce cri avait offusqués, notamment dans la presse française.

 

 Pourquoi voulez-vous qu'à 67 ans, je commence une carrière de dictateur ? », prononcée lors de la conférence de presse du 19 mai 1958

< Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Spontanée également, la question « Pourquoi voulez-vous qu'à 67 ans, je commence une carrière de dictateur ? », prononcée lors de la conférence de presse du 19 mai 1958, apparaît bien dans une version dactylographiée et annotée du texte ; mais il s'agit là d'une transcription des propos du Général, revue par ses soins en vue de sa publication, et non pas du brouillon correspondant.


Bon mot du Général au sujet du « volapük intégré », le 12 novembre 1953, Charles de Gaulle

< Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Enfin, presque neuf ans avant la conférence de presse du 15 mai 1962, restée célèbre par le bon mot du Général au sujet du « volapük intégré », le 12 novembre 1953, Charles de Gaulle, alors opposant au projet de Communauté européenne de Défense, avait déjà ironisé sur les langues artificielles devant les journalistes, dans des propos très similaires, mais qui n'avaient pas eu le même retentissement.

Les Archives nationales conservent les archives de sa mandature présidentielle.
Les reportages du service photographique de la présidence de la République de 1959 à 1969 ont été numérisés et sont intégralement accessibles en ligne en SIV.
Dernière photographie du général de Gaulle en 1969

< Cliquer sur l'image pour l'agrandir

La dernière photographie du général de Gaulle prise par ce service l'a été lors de l'annonce de son départ aux Français, le 28 avril 1969.

 

 

Photographies de l'inauguration du mémorial de Colombey-les-Deux-Églises ou de chefs d'État venus se recueillir sur sa tombe

< Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Conformément au souhait du Général, ses obsèques n'ont donné lieu à aucune cérémonie officielle, mais les archives du service photographique de la présidence de la République sous la mandature de Georges Pompidou accessibles en ligne sur le site des Archives nationales, renferment des photographies de l'inauguration du mémorial de Colombey-les-Deux-Églises ou de chefs d'État venus se recueillir sur sa tombe – ici le président du Sénégal Léopold Sédar Senghor

2020, année de Gaulle

  • De Gaulle, le monarque et le Parlement

Tournage du documentaire aux Archives nationales
Du discours de Bayeux en 1946 dans lequel il expose pour la première fois sa conception du pouvoir où l'exécutif, dit-il, doit avoir l'ascendant sur le législatif, au brouillon maintes fois corrigé de sa dernière allocution télévisée le 25 avril 1969 à la veille de son départ du pouvoir et de la vie publique ; de l'avis du Conseil constitutionnel adressé dans le secret au président de la république qui l'avertit du caractère non constitutionnel du référendum de 1962 sur le changement du mode d'élection du chef de l'État, aux premières ébauches du projet de réforme du Sénat dés juillet 68 pour en limiter le pouvoir législatif, en passant par les documents de travail de la constitution de la Cinquième République et les arbitrages faits d'un trait de stylo à plume par le général lui-même, de Gaulle, le monarque et le Parlement nous livre grâce à des documents jamais révélés une lecture renouvelée de l'histoire du gaullisme au pouvoir et de ses relations tumultueuses avec les assemblées.

Tournage du documentaire aux Archives nationales

Un documentaire historique de 52 minutes, produit par Public Sénat en partenariat avec les Archives nationales.

En direct sur la chaîne Public Sénat le 28 novembre 2020 et en replay à partir du 29 novembre.
Accéder au documentaire

Photos : D.R. Public Sénat

 

 

 

  • "De Gaulle inattendu" : épisodes et anecdotes inédites sur le Général de Gaulle

 "De Gaulle inattendu" : épisodes et anecdotes inédites sur le Général de Gaulle
En cette année 2020, le Général de Gaulle est à l'honneur pour un triple anniversaire  le 130e anniversaire de sa naissance, le 80e anniversaire de l'appel du 18 juin et le 50e anniversaire de sa disparition. C'est dans le cadre de ces commémorations que s'inscrit la parution de l'ouvrage « De Gaulle inattendu » aux éditions Nouveau Monde.
Partenaires : Archives nationales, Service historique de la Défense, ECPAD, fondation Anne de Gaulle, Ministère des Affaires étrangères.

Avec les contributions de Hervé Gaymard, Jean-Noël Jeanneney, Vincent Nouzille, Maurice Vaïsse, Pierre Vermeren, Bénédicte Vergez-Chaignon, Laurent Veyssière, François Broche, Frédéric Douat, Nicole Even, Frédéric Guelton, Bernard Lachaise, Noémie Latte, Frédérique Neau-Dufour, Vivien Richard, Sébastien Studer…

Editeur Nouveau Monde Eds - ISBN 2380941114

 

  • Voir aussi : Les Archives nationales commémorent le 80e anniversaire de l'appel lancé le 18 juin 1940, à Londres par le général de Gaulle
    En savoir plus