Archives nationales

Comité des usagers des Archives nationales

Les Archives nationales connaissent de profondes transformations (transformation numérique, évolutions législatives et réglementaires, nouveaux enjeux liés à l'accès aux archives et aux données, développement des publics). Dans ce contexte, il était essentiel d'instaurer une instance de dialogue avec les communautés d'usagers de l'institution, afin de recueillir leurs avis et suggestions, de mieux adapter les offres des Archives nationales à leurs besoins, qu'il s'agisse du fonctionnement des salles de lecture, des ressources mises en ligne sur la salle des inventaires virtuelle, de la programmation scientifique et culturelle, etc.

C'est dans ce contexte qu'a été constitué en 2017 (décision en date du 1er avril 2017) un comité des usagers.

Cette décision s'inscrit dans la volonté d'ouvrir plus largement l'institution à ses différents publics, de renforcer le dialogue avec ces derniers, de marquer la volonté d'une plus grande transparence (publication du registre des entrées des Archives nationales, état des classements, ouverture pour une libre-réutilisation des ressources libres de droits etc..). Elle s'accompagne également d'une réflexion intense menée sur les nouveaux usages et outils numériques, notamment avec la mise en place d'une plate-forme d'archivage électronique fin 2018 pour les archives et données nativement numériques (mise en place d'un barcamp et d'un hackathon à venir en 2018).

La première séance en date du 27 avril 2017, a permis de recueillir les attentes des membres du comité : amélioration des conditions de travail en salle de lecture ; simplification de la salle des inventaires virtuelle (SIV) et enrichissement de l'accès aux ressources numériques ; amélioration de la communication sur les chantiers et réflexions menés en interne.
La seconde séance en date du 7 septembre 2017, a été consacrée d'une part aux difficultés rencontrées dans le fonctionnement de la salle de lecture de Pierrefitte-sur-Seine (restrictions d'accès) et à la question de l'élargissement des horaires des salles. Elle a porté d'autre part sur la présentation de plusieurs chantiers : actualités de la SIV, bilan et programmation de la numérisation des fonds d'archives, actualités de la déclassification (fonds de la seconde guerre mondiale notamment), projets participatifs avec l'ouverture du blog sur les « Archives nationales participatives ».
La troisième séance en date du 11 janvier 2018 a été exclusivement consacrée, étant donné la richesse des débats, aux projets de ré évaluation scientifique de certains fonds conservés aux Archives nationales, ainsi qu'aux opérations de tri menées sur des archives intermédiaires qui y sont encore conservées.

La quatrième séance, en date du 9 avril 2018, a été consacrée aux travaux et aux transferts de fonds sur les sites de Paris (minutes notariales) et de Pierrefitte-sur-Seine (fonds provenant de Fontainebleau), au projet de construction du restaurant administratif de Pierrefitte, aux journées de l'étudiant ainsi qu'à l'élargissement du comité aux représentants des associations d'enseignants-chercheurs de l'enseignement public.

La cinquième séance, en date du 10 septembre 2018, a abordé les sujets suivants : programmation scientifique et culturelle du dernier trimestre 2018, registres des entrées des Archives nationales pour 2015-2017, communication des archives classifiées (procédures réglementaires et méthodologie de traitement), hackathon des Archives nationales (8-9 décembre), grande collecte "Femmes et travail", enquête sur les piqûres rousses (ou foxing) présentes sur les documents d'archives, transfert des fonds du Minutier central des notaires en 2018-2019 au sein du site de Paris.

La prochaine séance est prévue le 3 décembre 2018.