Archives nationales

Carnets de guerre

La Grande Collecte, réalisée dans le contexte des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale, a souligné l'importance des témoignages pour la connaissance historique. Chargés d'une double valeur patrimoniale et testimoniale, les documents et les objets, conservés aux Archives nationales et présentés aux enseignants et à leurs élèves, renseignent sur l'expérience combattante et sur la vie dans les tranchées. Les carnets de guerre tenus par les soldats durant le conflit constituent à cet égard, par leurs contenus historiques ou esthétiques, de précieuses sources pour l'enseignement de l'histoire et des supports d'étude pour l'analyse littéraire. L'activité interroge la valeur du témoignage et
les enjeux de l'écriture de soi.
Mission du Centenaire 14-18

Publics : Troisième, Première

Disciplines concernées Histoire, Lettres

Objectifs
L'atelier est le prétexte pour revoir les repères chronologiques essentiels du déroulé du conflit et pour expliquer la guerre sous l'angle de la brutalisation des sociétés. L'expérience combattante est au cœur de la problématique et permet de mesurer en quoi elle a entrainé un bouleversement profond de la société.
En lettres, l'activité réinvestit le vocabulaire d'analyse et les techniques de l'expression de soi : l'étude d'extraits d'un carnet de guerre sensibilise les élèves à la situation d'énonciation spécifique du journal, à ses tonalités variables et à sa modalisation. L'exercice d'écriture approfondit la pratique du récit à la première personne.

Déroulement de l'atelier
Dans un premier temps, la découverte d' objets et de documents (éléments d'équipement, manuels d'instruction, décorations, correspondances variées), permet de présenter les grandes phases de la guerre, les conditions de vie des soldats et la dureté de l'expérience combattante.
Dans une seconde partie de l'atelier, les élèves abordent le support spécifique du carnet de guerre, relais du témoignage individuel et agent de la mémoire collective. Après avoir identifié les conditions d'énonciation et les registres de deux extraits originaux, ils réalisent leur propre carnet.

Durée : 2 heures
Lieu : Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine