Archives nationales

Espace proche

Le programme de géographie des classes de Sixième s'ouvre sur une séquence intitulée "Mon espace proche : paysages et territoires". Le programme présenté par le BO est parfois délicat à mettre en œuvre, en début d'année qui plus est, pour des enseignants qui souvent découvrent en même temps que leurs élèves leur nouvel espace professionnel. S'appuyant sur un corpus documentaire varié, un atelier Cartographier l'espace proche a ainsi été conçu, proposant une approche originale de cette entrée du programme de Sixième. Qu'est-ce qui caractérise l'espace proche des élèves ? Et de façon plus générale, puisque nous sommes en milieu urbain, qu'est-ce qui caractérise l'espace urbain que connaissent et que rencontrent au quotidien nos élèves ?
La trame urbaine ne peut se comprendre que dans ses transformations morphologiques et les Archives nationales ont ici une entière légitimité dans le travail sur les échelles de temps. L'atelier est aujourd'hui décliné pour les communes de Saint-Denis, Stains et Pierrefitte-sur-Seine, communes situées dans l'espace immédiat du nouveau site des Archives nationales.

Publics CM2, Sixième

Disciplines concernées Géographie

Objectifs
L'atelier, qui se déroule en salle informatique, a pour but de familiariser les élèves à l'analyse de plusieurs types de représentations de leur territoire. Les élèves sont invités à manipuler des documents numérisés, revoient des notions cartographiques essentielles et commentent les transformations du bâti. Enfin, puisqu'un travail géographique ne peut réellement se penser abouti sans une approche graphique, l'atelier propose de faire compléter par les élèves un croquis de synthèse qui met en avant les héritages du XIXe siècle et l'impact des aménagements des cinquante dernières années sur le territoire actuel.

Déroulement de l'atelier
- La première partie de l'atelier est consacrée à la recherche de documents d'archives sur la SIV (Salle des inventaires virtuelle des Archives nationales) et à l'étude d'un plan numérisé de leur commune. La numérisation facilite l'observation effectuée par la classe. Le travail en salle informatique permet la validation de compétences du LPC et du B2i. L'étude du document est guidée par un livret pédagogique remis à chaque élève. Ce livret comporte des questions sur l'orientation, la toponymie du lieu, entrée qui permet de replacer l'espace des élèves dans une échelle de temps et de penser aux mutations de nos espaces urbains périphériques. L'objectif est aussi de faire réfléchir les élèves sur le commanditaire du plan et de leur apprendre qu'un document est le produit d'une demande, qu'il s'agit donc d'un acte pensé, intégré à un processus de décision.
- La seconde partie de l'atelier est consacrée au travail sur le croquis numérique. Les élèves utilisent un SIG, Geoportail, et le plan est replacé alors dans une échelle plus petite, et sur une carte IGN récente. Le travail d'observation et de repérage d'informations effectué par la classe permet d'inscrire le document ancien dans son cadre géographique actuel. Les élèves complètent ensuite la légende du croquis directement sur leur livret en renseignant à partir de l'observation de la carte IGN des éléments structurants du paysage urbain du lieu. Le livret pédagogique sur lequel s'appuie les ateliers proposés par le Service éducatif est pensé comme la trace écrite individualisée et appropriée par chaque élève, élément indispensable à l'apprentissage et à l'évaluation des connaissances et des compétences.

Durée : 2 heures
Lieu : Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine