Archives nationales

La peur du loup

L'image du loup malfaisant s'est forgée au cours des siècles pour justifier la pratique de chasses systématiques. Cette destruction concertée des loups s'intensifie au XIXe siècle, ce qui est attesté dans de nombreux documents officiels conservés aux Archives nationales, notammment dans la sous-série F10 (ministère de l'agriculture). L'animal y est dépeint comme un être féroce et dangereux, et placé dans la catégorie des animaux nuisibles.

Publics
Cycle 2

Enseignements concernés
S'approprier le langage, Découverte du monde, Arts
plastiques.

Objectifs
L'atelier vise principalement à faire identifier aux élèves les personnages d'une histoire racontée.
Il mobilise l'écoute structurée de la classe, invitée à reconnaître un personnage récurrent du conte merveilleux.
La seconde partie de l'activité a pour but de fabriquer un objet plastique à partir des informations recueillies pendant le conte : les portraits de l'enfant et du loup sont tour à tour réalisés en utilisant peinture, papiers collés, assemblage, modelage. L'atelier est également le prétexte à identifier le schéma corporel, et en particulier les traits du visage.

Déroulement de l'atelier
L'atelier s'ouvre sur une séquence contée d'une trentaine de minutes : la conférencière décrit la rencontre entre un jeune garçon étourdi, Victor, et un loup bien moins féroce que dans les récits traditionnels.
Dans la seconde partie de l'atelier, les élèves reviennent sur le portrait de ces deux personnages et réalisent leur marotte sur du carton rigide. Ils utilisent tour à tour le papier, la laine et la gouache pour construire un visage aux protagonistes.

Durée
2 heures

Lieu
Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine