Archives nationales

Les rendez-vous musicaux du service éducatif

Programmation 2019

Février - Site de Pierrefitte-sur-Seine

Concert d'Archives Germaine Tailleferre (1892-1983) en partenariat avec ProQuartet - CEMC
À partir de 2019, le service éducatif propose un projet inédit : faire entendre les oeuvres de jeunesse des grands
compositeurs extraits des fonds des Archives (fonds du conservatoire de musique et de danse du conservatoire de Paris), en miroir de leurs pièces de maturité.
Dans la continuité de la thématique « Aux Archives, citoyennes » consacrée au travail ou à la formation des femmes, cette nouvelle proposition commence avec la grande compositrice Germaine Tailleferre, interprétée par le Quatuor Elmire

Programmation 2018

Pour ses rendez-vous musicaux, le service éducatif des Archives nationales propose plusieurs concerts intégrant des séances jeunes publics, autour de répertoires inédits ou méconnus. Préparés par des étudiants ou de jeunes professionnels dans le cadre de résidences pédagogiques, ces concerts sont accompagnés par la présentation in situ de documents issus des fonds des Archives nationales.

 Site de Paris à l'hôtel de Soubise

  • 4 décembre 2018 à 20h - Entrée libre dans la limite des places disponibles
    Concert de clôture de la résidence pédagogique du Quatuor Èllis en partenariat avec ProQuartet - CEMC
     

À partir des années 1760, apparaît et se développe un genre nouveau, le quatuor à cordes. Il devient rapidement le lieu privilégiéde l'élaboration du style pour certains compositeurs. C'est à un voyage exploratoire dans cette histoire, allant de la construction du style classique aux interrogations du XXe siècle, que nous convie les jeunes musiciens du quatuor Èllis. Comprenant des répétitions ouvertes, des échanges avec les artistes, des ateliers spécifiques « Mon carnet d'émotions » inclue la présentation de documents musicaux inédits, ainsi qu'un concert jeune public à Pierrefitte-sur-Seine. Cette résidence se conclura par un concert de restitution.

« De l'aube au crépuscule »

Joseph Haydn (1732-1809) - Quatuor à cordes opus 13 en La Mineur
Anton Webern (1883-1945) - Langsamer Satz
Émile Goué (1904-1946) - Troisième quatuor à cordes

Haydn clôt ainsi l'expérience de toute une vie consacrée à l'invention de ce genre instrumental nouveau, grande source d'inspiration pour ses disciples de la Première école de Vienne (Mozart, Beethoven et Schubert).
L'évolution du genre, tout en puisant ses racines dans la nouvelle tradition viennoise impulsée par Haydn, s'affranchit petit à petit du style classique et devient synonyme d'expérimentation pour certains compositeurs.
Le Langsamer Satz (mouvement lent) du jeune Anton Webern étire le temps à son extrême, décrivant un monde – celui de l'empereur François‑Joseph 1er – en pleine déliquescence, bien que marqué par la spiritualité de la pensée goethéenne. Composée en 1905, c'est une pièce d'un seul tenant, dans un discours à l'apogée du romantisme. Le déploiement thématique, les harmonies et les subtilités d'écriture contrapuntique de chacune des parties constituent des éléments d'un discours post-brahmsien, qui rend infinies les possibilités du romantisme. Par la suite, Webern s'est totalement emparé d'un nouveau langage en explorant les chemins de l'atonalité avec les disciples de la Seconde école de Vienne, Arnold Schönberg et Alban Berg.
L'arrivée au pouvoir des nazis en 1933 touche nombre d'artistes et d'intellectuels en Europe. Fait prisonnier en Allemagne à l'Oflag XB en 1940, Émile Goué composera son Troisième quatuor en 1944-45 au crépuscule de sa vie : il succombera en 1946 peu après son retour en France. Disciple d'Albert Roussel et Charles Koechlin, Goué est un compositeur français méconnu.
Il s'agit de sa vingtième et dernière oeuvre écrite en captivité, dont le troisième mouvement a été achevé à son retour. Goué pousse le principe du monothématisme à son apogée, en l'appliquant intégralement en tant que forme résultante de la pièce dans son ensemble. En effet, un seul thème très long est exposé au début du premier mouvement et retravaillé tout au long de l'oeuvre dans un esprit très contrapuntique. L'écriture très tendue de la pièce n'enlève en rien son côté lyrique.
Avec la jeune génération de compositeurs d'après-guerre, le quatuor à cordes est en passe de devenir un des genres musicaux appartenant à un passé révolu. Les générations suivantes, marquées par la postmodernité, sauront renouer avec la tradition, se réintéresser et se mesurer à un genre musical toujours réputé difficile.

Le quatuor Ellis :
Éloïse RENARD 1er  violon ; Rozarta LUKA 2d violon [rempl.Valentin Mérou] ;Axel BENEDETTI alto ; Magdalena PROBE violoncelle

 

Du 19 au 22 novembre - Site de Pierrefitte-sur-Seine
Résidence pédagogique du quatuor Ellis De l'aube au crépuscule
En savoir plus

Mardi 6 novembre à 19h - Site de Paris
Spectacle musical dans le cadre de l'exposition Louis-Philippe à Fontainebleau, le roi et l'histoire avec le quatuor Akilone et Alain Lenglet, Sociétaire de la Comédie Française et Pierre Hancisse, comédien
Entrée libre sous réserve de places disponibles

En savoir plus

Renseignements : Tél. 01 75 47 20 06 - service-educatif.an@culture.gouv.fr

Informations pratiques
Archives nationales
Site de Paris – Hôtel de Soubise
60, rue des Francs-Bourgeois, 75003 Paris
Stations de métros : Rambuteau ou Hôtel-de-Ville

Archives nationales
Site de Pierrefitte-sur-Seine
59 rue Guynemer, 93380 Pierrefitte-sur-Seine
Station de métro : Saint-Denis Université (Ligne 13)