Archives nationales

Nicolas Blairot dit La Roze

Nicolas Blairot dit La Roze, arrêté à 9 heures du soir, pris de vin, jouant de la flûte dans les rues, et ayant dit plusieurs sottises au guet.

État de la police des hommes à l'audience de la Grande police, 14 décembre 1736. Paris, Archives nationales, Y//9437.

Nicolas Blairot dit La Roze

< Cliquer pour agrandir l'image

> Voir le document complet sur Wikimedia Commons

Arrêtés par le guet ou la garde, par les inspecteurs de police pendant les patrouilles, les « gens sans aveu » (sans répondants, métier ou domicile), ou les personnes suspectes (de mendicité, vol, prostitution, violence) sont enfermés ou exilés sans autre forme de procès qu'un passage devant le lieutenant général de police lors de l'audience mensuelle dite de Grande Police. Leur sort est décidé l'avant-veille précédant l'audience par le magistrat qui tranche suivant le seul rapport de ceux qui ont fait l'arrestation. Dans la seconde moitié du 18e siècle, les exils (« vider la ville »), injonctions de mieux se comporter (« enjoint ») et mises en liberté s'effacent derrière la décision systématique d'enfermement à l'Hôpital Général, Bicêtre pour les hommes, la Salpêtrière pour les femmes.

« Police des hommes
Enjoint, Jacques Blanchard, âgé de 33 ans, native d'Orléans, se disant charretier, arrêté par le sieur Raveny, brigadier du guet le 29 novembre 1736.
Le rapport contient qu'il a été trouvé dans la demi-lune devant Popincourt ayant un bâton. Il a dit qu'un Suisse lui avait demandé s'il voulait gagner 15 ou 20 sols pour prendre un baril, le Suisse a été remis entre les mains de son sergent, on les soupçonne avec toute apparence d'avoir voulu passer du vin en fraude.
A l'Hôpital, Jean Aufray, âgé de 14 ans, natif d'Avranches, se disant décrotteur, arrêté par Loret, sergent du guet le 1er décembre 1736.
Le rapport contient qu'il a été arrêté lui 3ème à la porte de l'Hôpital Saint Gervais, où ils faisaient tapage pour y entrer et le Suisse a dit que c'était 3 libertins qui y avaient déjà couché.
A l'Hôpital, François Brunet, âgé de 15 ans, natif de Châlon sur Saône, se disant décrotteur, arrêté avec le précédent et pour même cause.
A l'Hôpital, Etienne Arnault, âgé de 13 ans, natif de Saint Rémy près Clermont, se disant décrotteur, arrêté avec les précédents et pour même cause.
A l'Hôpital, Nicolas Morel, âgé de 25 ans, natif de Pont, se disant garçon perruquier, arrêté par le sieur Bossuel, brigadier du guet, le 4 décembre 1736.
Le rapport contient que c'est un mendiant qui contrefaisait une personne qui se mourait et que, quand on lui a dit qu'on allait le mener en prison s'il ne se levait, il s'est levé promptement.
Enjoint, Nicolas Blairot dit La Roze, âgé de 34 ans, natif de Paris, se disant ci-devant soldat au régiment de Vivarais, arrêté par Saint Omer, sergent du guet, le 5 décembre 1736.
Le rapport contient qu'il a été arrêté à 9 heures du soir, pris de vin, jouant de la flûte dans les rues, et ayant dit plusieurs sottises au guet.
Gardera prison, Charles Mainderet, âgé de 20 ans, natif de Paris, se disant écaillier, arrêté par le sieur Moineau, lieutenant du guet le 6 décembre 1736.
Le rapport contient qu'il a été arrêté à 7 heures du soir en la compagnie d'un autre particulier qui a pris la fuite, regardant dans les boutiques d'une façon suspecte.
Commissaire Aubert
Enjoint, Joseph Conant, âgé de 19 ans, se disant garçon boulanger, natif de Clamecy en Bourgogne, arrêté par le sieur Charpentier, officier du guet, le 6 décembre 1736, dans une visite de nuit
Pour s'être trouvé sans certificat »