Archives nationales

Nicolas Sellier et Marie Agnès Leroy, arrêtés ruelle des Marais, trouvés en postures indécentes

Registre de la garde de Mathieu Vanglenne, commissaire au Châtelet de Paris, pour le quartier du Temple ou du Marais, juillet-août 1774. Paris, Archives nationales, Y//16022/A.

Arrêtés par la garde de Paris : Registre de la garde de Mathieu Vanglenne, commissaire au Châtelet de Paris, pour le quartier du Temple ou du Marais, juillet-août 1774. Y//16022/A.
< Cliquer sur l'image pour l'agrandir

> Voir le document complet sur Wikimedia Commons

À Paris, la maison du commissaire, signalée la nuit par sa lanterne rouge, reçoit les déclarations des sergents du guet et de la garde, qui y conduisent les délinquants arrêtés par eux de jour comme de nuit, mais aussi par les inspecteurs de police lors de leurs patrouilles. Pendant l'été 1774, sur le « registre de la garde » du commissaire Vanglenne, préposé pour le quartier du Temple ou du Marais, sont notés : un charretier et un cocher qui se sont battus et que le commissaire réconcilie et relâche ; deux « rôdeurs de nuit », les poches pleines d'abricots et de balles de plomb ; un couple « en postures indécentes » dans la ruelle des Marais, envoyé en prison ; un couple rentrant chez lui et découvrant un vol à 3 heures du matin ; une domestique arrêtée en vertu d'un ordre du roi…


« 59.
Dudit jour, 6 heures du soir
Pierre Antoine Mallet, charretier au service de Derideux demeurant rue de Scipion près de Clamart
Et Blaise Larue cocher de place conduisant le carrosse numéroté 88 L. au service d'Antoine Graille demeurant rue Saint Victor
Amenés par Nicolas Girardeau, caporal de la garde de Paris de poste à Saint Paul
Pour querelle entre eux et s'être battus, après les avoir entendus et qu'il se sont arrangés, nous les avons renvoyés.
60. Il y a procès-verbal au greffe
Du vendredi 29 juillet 1774. 3 heures du matin
Jacques Louvet, farinier, natif de la paroisse de Notre Dame de Chasset, évêché du Mans, sans asile ni condition, âgé de 31 ans
Et Philibert Seure, gagne denier, natif de Nogent en Bourgogne, âgé de vingt et un ans, sans asile ni condition
Arrêtés par Antoine Jean Baptiste Sonnet, caporal de la garde de Paris, de poste aux Enfants Rouges
Pour les avoir trouvés couchés à la petite demie lune du boulevard et lorsque ledit Seure a aperçu la garde avoir voulu se sauver, pourquoi nous les avons envoyés au Grand Châtelet comme rôdeurs de nuit et nous avons chargé ledit Sonnet de soixante-quatorze abricots qui se sont trouvés dans leurs poches et qu'ils ont dit avoir pris à Vincennes dans une vigne, ainsi que six balles de plomb à tirer qui se sont trouvées dans les poches dudit Louvet et qu'il a dit avoir acheté à Longjumeau, pour le tout être déposé au greffe criminel dudit Châtelet par le premier officier du guet sur ce requis
Au Grand Châtelet pour la police
61.
Du Samedi 30 juillet 1774. 11 heures du soir
Nicolas Sellier, compagnon menuisier et milicien, demeurant faubourg Saint Denis, vis-à-vis les petites écuries du roi
Et Marie Agnès Leroy veuve de François Hely, maître maçon et elle femme du monde depuis 5 mois, âgée de 39 ans, native de Bruxelles, demeurante faubourg Saint Laurent, chez Denis, marchand de vin
Arrêtés ruelle des Marais, faubourg du Temple par Pierre Louvet, sergent de la garde de Paris
Pour les avoir trouvés en postures indécentes, pourquoi et attendu l'heure indue, nous les avons envoyés de police
Au Fort l'Evêque et à Saint Martin
62.
Du dimanche 31 juillet 1774. 3 heures du matin
Denis Lureux, compagnon menuisier et Geneviève Angélique Chretien, sa femme, demeurant Vieille rue du Temple, chez Prevost perruquier
Amenés par Michel Thierrion, sergent de la garde de Paris, de poste aux Enfants Rouges
Qui se sont plaints que rentrant chez eux ils se sont aperçus qu'on leur avait volé plusieurs effets desquels ils vont dresser un état qu'ils nous apporteront afin de nous mettre à portée de recevoir leur déclaration.
63.
Du lundi 8 août 1774. 11 heures du matin
Marie Martin, fille domestique ci-devant au service du sieur Delombre, demeurante rue du Temple, chez la fruitière vis-à-vis la rue de Montmorency
Arrêtée par le sieur Santerre, inspecteur de police
En vertu des ordres du magistrat dont il est porteur, pourquoi nous l'avons remis à Jacques Boudier, sergent de la garde de Paris, de poste aux Enfants Rouges, pour la conduire de police
Au Petit Châtelet »