Archives nationales

Exposition à Pierrefitte-sur-Seine

Un art d'État ?
Commandes publiques aux artistes plasticiens 1945-1965

Du 31 mars au 13 juillet 2017
Affiche de l'exposition Un art d'Etat
Dans les rues et sur les places, les œuvres qui sont données à voir au plus grand nombre sont souvent des commandes d'État, financées par l'institution publique et qui prennent un essor particulier avec la création du 1% artistique, en 1951. Œuvres monumentales, fresques ou autres s'affichent sur les plafonds de l'Opéra de Paris, mais aussi dans les rues du Havre, de Pierrefitte-sur-Seine, Stains ou Saint-Denis donnant ainsi à voir un art pour tous.

L'exposition Un art d'État ? Commandes publiques aux artistes plasticiens (1945-1965) apporte un éclairage original et documenté sur cette politique d'acquisition dont les prémisses datent de la Révolution française.
Au-delà des grandes opérations prestigieuses, telle que la commande passée à Marc Chagall pour le plafond de l'Opéra-Garnier, l'exposition rend compte de la réalité quotidienne de la relation de l'État à l'artiste et à son public, au travers de nombreux dossiers de commandes et d'une sélection d'œuvres qui en résultent, remises dans le contexte spécifique de l'époque.

Affiche : Henri-Georges Adam, Le Signal, 1961, Fnac 9032, musée d'art moderne André Malraux – MuMA Le Havre (Seine-Maritime) © Droits réservés. Photo : Florian Kleinefenn

 


Vidéo de présentation de l'exposition "Un art d... par Archives_nationales_Fr

Couvertures des dossiers

Entre 1945 et 1965, période qui marque l'entrée dans l'ère nouvelle de la décentralisation artistique et la disparition du très ancien bureau des Travaux d'art, plus de 4 000 oeuvres sont commandées par l'État à des artistes plasticiens, et plus de 11 000 œuvres sont achetées. L'exposition présente une sélection parmi cette moisson fertile, au gré de laquelle le visiteur rencontrera aussi bien des noms de peintres et de sculpteurs célèbres que des artistes moins connus ou tombés dans l'oubli.
Riches des rapports d'inspecteurs des beaux-arts, de correspondance, d'esquisses, de photographies des œuvres achevées ou en cours d'élaboration, les dossiers exposés présentent les documents essentiels à l'appréhension des différentes étapes du processus de commande.
Grâce au prêt d'œuvres provenant de la collection du Cnap - Centre national des arts plastiques et d'autres institutions et prêteurs, l'aboutissement du travail administratif est donné à voir au visiteur dans toute son ampleur. Un certain nombre d'œuvres évoquées ont aujourd'hui été modifiées ou ont disparu, et les documents d'archives présentés sont parfois les uniques témoins de leur gloire passée.
Cette exposition s'inscrit dans le projet de recherche « Replay, restitution, recréation… Pour une typologie de la reprise des archives », porté par les Archives nationales et soutenu par le Labex Arts-H2H.
Communiqué de presse {Pdf}
Dossier de presse {Pdf}
Livret de visite
{Pdf}

  • Cartographie interactive des œuvres d'art achetées et commandées par l'État entre 1945 et 1965 réalisée par le labex Arts-H2H

En savoir plus

  • PUBLICATION

Un art d'État ? Commandes publiques aux artistes plasticiens (1945-1965)
Couverture du livre sur l'expositionpublié par Les Presses universitaires de Rennes et les Archives nationales. (257 pages, 29 euros)


À la Libération, l'État français réinvestit son rôle, affaibli sous l'Occupation, de promoteur des arts. Armé de son bureau des Travaux d'art – créé à la fin du XIXe siècle et finalement fondu dans le service de la Création artistique dû à André Malraux –, il commande, entre 1945 et 1965, plus de 4 000 œuvres à des peintres et sculpteurs, et en achète plus de 11 000. Réalisées par des artistes pour beaucoup oubliés aujourd'hui, ces œuvres sont remises en lumière par une importante étude des archives, qui convoque tant l'histoire institutionnelle que l'histoire des arts, au cœur des débats autour de l'abstraction et de l'art informel.

 

 


Autour de l'exposition

  • LES VISITES GUIDÉES
     

Pour les individuels
Des visites guidées de l'exposition sont proposées un vendredi par mois.
Le vendredi 5 mai à 14h00
Visite guidée exceptionnelle précédée ou suivie d'une démonstration de tissage par deux licières de la Manufacture des Gobelins.
Le vendredi 9 juin à 14h00
Le vendredi 7 juillet à 14h00
Durée : 1h30 - Tarif : 8€
Renseignements et réservations : +33 (0)1 40 27 60 29 ou stephanie.colliard@culture.gouv.fr

Pour les groupes
Visites guidées sur demande du lundi au samedi
Durée : 1h30 - Tarif : 160 €
Renseignements et réservation : +33 (0)1 40 27 60 29 ou stephanie.colliard@culture.gouv.fr

Visites commentées et tactiles à destination des publics en situation de handicap handicap
Un parcours didactique et sensible facilite la découverte et la lecture des dossiers de commandes de l'État aux artistes. Des tables à toucher présentent la diversité des techniques artistiques (tapisserie, mosaïque, plafonds peints…) de la commande publique d'après-guerre.
Tarif : 25 € par groupe
Renseignements et réservation :+33 (0)1 40 27 60 29 / +33 (0) 75 47 23 07 ou severine.delisle-coignac@culture.gouv.fr


  • L'ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE
     

POUR LES CLASSES

Visites libres de l'exposition pour les scolaires, sous la conduite d'un professeur
Tarif : gratuit sur présentation de la carte enseignant
Renseignements et réservation : +33 (0)1 75 47 20 06 ou service-educatif.an@culture.gouv.fr

Visites guidées de l'exposition pour les scolaires
Un parcours pédagogique permet la découverte du foisonnement et de la diversité artistique du patrimoine national dans le contexte de l'Après-guerre, alors qu'est donnée une nouvelle impulsion à la commande publique.
Durée : 1h00
Tarif : 100 € pour la classe
(REP, REP+ et établissements Plaine Commune : 50 €, classes ULIS : 25 €)
Renseignements et réservation :+33 (0)1 75 47 20 06 ou service-educatif.an@culture.gouv.fr

Les ateliers
Atelier pédagogique : Commande publique
Après une visite de l'exposition, les élèves répondent à une commande fictive : dans le cadre de l'aménagement du Grand Paris, l'État commande une œuvre sur le thème du transport pour la sortie du métro Saint-Denis–Université, carrefour des circulations et des savoirs entre l'Université et les Archives nationales. Chaque élève élabore une proposition artistique en s'inspirant des sculptures découvertes dans l'exposition. La séance s'achève avec une délibération et le choix de l'œuvre.
Durée : 2h00
Tarif : 100 € pour la classe (REP, REP+ et établissements Plaine Commune : 50 €, classes ULIS : 25 €)
Visites libres ou guidées : réservation obligatoire auprès du service éducatif
Renseignements et réservation : +33 (0)1 75 47 20 06 ou service-educatif.an@culture.gouv.fr


Informations pratiques
Adresse : 59 rue Guynemer, 93380 Pierrefitte-sur-Seine
Métro : Saint-Denis Université (Ligne 13)
Téléphone : +33 (0)1 75 47 20 02
Dates et horaires : ouverture du lundi au samedi de 9h00 à 16h45
Entrée libre.

Fermetures : les samedis 15 avril, 27 mai et 3 juin ; et les jours fériés suivants : lundi 17 avril, lundi 1er mai, lundi 8 mai, jeudi 25 mai, lundi 5 juin.


Partenaires de l'exposition
Centre national des arts plastiques CNAP, Labex Arts-H2H,  Le Journal des Arts, L'Œil

Centre national des arts plastiques CNAP Logo du Labex Art Logo du Journal des Arts Logo de l'Oeil (Journal des Arts

 

 

 

 


Bandeau-extrait : Hélène Delaroche, fresque pour la cité scolaire de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), 1963. ©Louis-Paul Untersteller.
Photo-montage : couverture du dossier de commande à Ossip Zadkine d'une sculpture, Christ en croix, pour l'église paroissiale de Caylus (Tarn-et-Garonne), 1953-1954 - Cote : F/21/6967
Couverture du dossier de commande à Jean Lurçat d'une tapisserie, L'Apocalypse, pour l'église Notre-Dame-de-Toute-Grâce, à Passy (Haute-Savoie), 1947-1950 - Cote : F/21/6891
Couverture du dossier de commande d'une statue représentant Marguerite d'Anjou à Paul Belmondo, pour la ville d'Angers (Maine-et-Loire), 1943-1945 - Cote : F/21/6862