Archives nationales

Registre des entrées d'archives

En 2018, ce sont plus de 3,4 kilomètres linéaires de documents sur support traditionnel (papiers, photographies ou calques) et 4,8 To de documents électroniques ou audio-visuels qui sont entrés par la voie ordinaire des versements en provenance de la Présidence de la République, des ministères et des opérateurs nationaux. Parmi ceux-ci on distinguera particulièrement les ensembles suivants :
- pour la Présidence de la République, la suite des versements de la présidence de François Hollande, notamment des archives du secrétaire général adjoint de la Présidence, Emmanuel Macron ;
- pour les services du Premier Ministre, les archives des cabinets de Marylise Lebranchu, Manuel Valls, Jean-Marc Ayrault, Thierry Mandon, Bernard Cazeneuve et Roger Romani ;
- pour le pôle Justice, les archives des cabinets de François Bayrou et Christine Taubira ; les dossiers relatifs à la politique pénale internationale en matière de lutte contre la drogue ; les dossiers de déplacements d'enfants et de droit de visite ;
- pour le pôle Intérieur, les archives des cabinets de Pierre Joxe, Brice Hortefeux, Claude Guéant et Philippe Richert ;
- pour le pôle Éducation, la suite des archives historiques de l'École normale supérieure ;
- pour le pôle Culture, la suite des archives du cabinet de Frédéric Mitterrand ; les archives de la direction et des collections photographiques du Théâtre national de Chaillot, les archives de la famille Fratellini ;
- pour le pôle Affaires sociales, les archives l'Inspection du travail ;
- pour le pôle Agriculture, les archives du haras des Béviaires ;
- pour le pôle Urbanisme, la photothèque du ministère de la reconstruction et de l'urbanisme puis du ministère de l'Equipement (MRU) avec sa documentation associée.
Du point de vue des archives privées, plus d'un kilomètre linéaire est entré par voie d'achat, de don ou de dépôt. Parmi les plus remarquables on notera les archives de l'avocat Auguste Champetier de Ribes, un complément de celles d'Antoine Veil et de son épouse Simone Veil, celles du Parti Radical auxquelles s'ajoutent les archives des résistants Louis Lalanne et Noëlla Rouget.
Les minutes et répertoires de notaires parisiens ont révélés, entre autres, le contrat de mariage de Charles Péguy, celui de Boris et Françoise Dolto, les testaments de Rémy de Gourmont, de Roland Garros et d'Isaac de Camondo ainsi que la vente par administrateur provisoire de la société Wildenstein.


Les tableaux ci-après (Pdf) recensent, par domaine d'actions administratives, les entrées d'archives qui ont été prises en charge depuis 2014, qu'il s'agisse d'archives publiques (entrées par versement) ou d'archives privées (entrées par dons, dépôts ou achats), quel que soit leur support ou leur forme (papier, photographies, plans, archives audiovisuelles ou nativement numériques).

Les inventaires des archives concernées sont, par la suite, publiés sur la salle des inventaires virtuelle. La publication se fait suivant des délais différents, suivant qu'il s'agit d'archives déjà classées par les missions et services d'archives des ministères ou opérateurs centraux de l'État, ou qu'il s'agit d'archives entièrement à classer.

 

Les registres sont publiés sous un format réutilisable  sur le site de Data.gouv.fr, plateforme ouverte des données publiques du Gouvernement français.
En savoir plus