Logo des Archives nationales (France)

Projets innovants et collaboratifs au service du patrimoine

Les internautes et le patrimoine

  • Testaments de poilus

Testaments de poilus Ce projet vise à produire une édition électronique d'un millier de testaments des Poilus de la Première Guerre mondialeCe projet vise à produire une édition électronique d'un millier de testaments des Poilus de la Première Guerre mondiale retrouvés dans les fonds des Archives nationales et des Archives départementales des Yvelines. Pour cela, deux opérations sont nécessaires : transcrire le texte des testaments et l'encoder dans le format informatique TEI. Après avoir développé une plateforme participative sur laquelle les testaments peuvent être retranscrits, les Archives nationales ont lancé un appel à volontaires auprès du grand public afin que tous ceux qui le souhaitent puissent ainsi contribuer à l'analyse historique de ces centaines de témoignages.
https://archivnat.hypotheses.org/category/actes-notaries/testaments-de-poilus

  • Contrats de mariage des commerçants
    Le Minutier central des notaires de Paris vous propose depuis avril 2017 de l'aider à relever les noms et dates de signatures de contrats de mariage de commerçants.

https://archivnat.hypotheses.org/category/actes-notaries/contrats-de-mariage-des-commercants

  • Les registres du Conseil général des ponts et chaussées

Registre du Conseil général des Ponts et chausséesDepuis le XVIIIe siècle, les Ponts et Chaussées statuent sur les questions d'aménagement du territoire, de travaux publics et de transports. Consulté pour l'ensemble du territoire national, le Conseil général des ponts et chaussées, créé en 1804, rend un avis se basant sur les rapports des ingénieurs concernant l'administration des ponts et chaussées, les projets de créations, d'entretien et de modernisation d'infrastructures des transports et de communication, ainsi que sur les contentieux qui lui sont soumis. Cette administration évolue en 2008 en devant le Conseil général de l'Environnement du Développement Durable.
Les 188 tables et répertoires constitués par le secrétariat de cette administration recensent, souvent de façon très précise, l'ensemble des affaires soumises au Conseil. Y est indiquée la date des avis rendus par le Conseil général des ponts et chaussées. Cette information permet aux usagers des archives (chercheurs ou particuliers) de se reporter aux 2000 registres contenant les avis et les rapports des ingénieurs, voire aux dossiers de suivi des affaires concernées, conservées aux Archives nationales, en archives départementales, ou dans certains dépôts spécialisés telle que l'École des Ponts ParisTech.
Le projet collaboratif ponts et chaussées, mis en place en janvier 2017, fait appel à l'intervention de contributeurs pour retranscrire, dans le cadre de missions thématiques, l'ensemble des affaires présentées dans ces tables et répertoires à partir des images numérisées consultables en salle des inventaires virtuelles. Des inventaires détaillés visant à faciliter l'accès à cet ensemble archivistique d'une très grande richesse et concernant tout le territoire national sont ainsi publiés à partir de ces contributions.
https://archivnat.hypotheses.org/106

  • NatNum - Indexation des décrets de naturalisation de 1883 à 1930

Indexation des décrets de naturalisation de 1883 à 1930D'une très grande richesse, les dossiers de naturalisation contiennent de nombreuses pièces relatives à l'état civil des personnes, à leur situation professionnelle et familiale, fournissant ainsi des renseignements très précieux aux recherches généalogiques.
Afin de faciliter une recherche nominative dans la salle des inventaires virtuelle et accéder ainsi directement au numéro de dossier de naturalisation, élément indispensable pour pouvoir consulter le dossier original en salle de lecture, les Archives nationales ont mis en place en 2017, le projet participatif d'annotation des décrets de naturalisation des années 1883 à 1930, Natnum.
https://archivnat.hypotheses.org/category/natnum/comment-participer

  • La Communale - Identifier son école en 1884

La Communale - projet participatifEn 1884, Armand Fallières, ministre de l'Instruction publique du gouvernement de Jules Ferry, décide d'une enquête sur la situation matérielle des écoles primaires publiques. Chaque institutrice et instituteur est invité à remplir un formulaire de renseignements sur son école (bâtiment, mobilier, effectifs…) et à dresser un plan des locaux. Rassemblés par ordre alphabétique d'arrondissements, puis de cantons et de communes, et transmis au ministère de l'Instruction publique, ces formulaires constituent aujourd'hui 444 registres conservés aux Archives nationales dans la sous-série F/17–Instruction publique, et accessibles en ligne depuis 2018 dans la Salle des inventaires virtuelle.
Afin de faciliter l'accès géographique à ces sources de première main sur l'histoire locale, sociale ou des mentalités d'une France encore très largement rurale, les Archives nationales ont lancé en 2020 un projet participatif d'indexation des formulaires de l'enquête.
https://archivnat.hypotheses.org/category/projet-la-communale

La science et le patrimoine

  • REX - La correspondance de Marie-Antoinette aux rayons X aux Archives nationales

REX II (Recherches sur l'extraction et l'exploitation des tracés sous-jacents dans les manuscrits anciens : application aux lettres de Marie-Antoinette II)Pendant une année, entre fin juin 1791 et août 1792, alors que la famille royale est en résidence surveillée aux Tuileries, la reine Marie-Antoinette et le comte de Fersen ont entretenu une correspondance secrète, dont la plus grande partie est conservée depuis 1982 aux Archives nationales. Si ces lettres ont pu être en partie déchiffrées, le texte en est cependant incomplet car il a été censuré au moyen d'un caviardage recouvrant l'écriture et la rendant illisible. Les Archives nationales, le Centre de Recherche sur la Conservation (CRC - CNRS /Museum national d'Histoire naturelle / Ministère de la Culture) et le laboratoire Dynamiques patrimoniales et culturelles (DYPAC) ont pu, grâce à un financement de la Fondation des Sciences du Patrimoine, mener à bien le décryptage des textes caviardés.
En savoir plus

  • VERSPERA- Numérisation et modélisation des plans de Versailles sous l'Ancien Régime

Le projet de recherche VERSPERA est un ambitieux projet de numérisation et de modélisation des plans du château de Versailles sous l'Ancien Régime.
Le projet VERSPERA consiste en une vaste opération de numérisation de près de 9 000 documents graphiques relatifs à Versailles de la fin des années 1660 au début du XIX e siècle (châteaux, jardins, parc, domaine et ville). Ces plans proviennent essentiellement des Archives nationales, mais également de la Bibliothèque nationale de France et de l'Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles.
Ce corpus documentaire, composé de plans généraux, coupes, élévations, détails d'architecture ou de décoration, est exceptionnel par son histoire et son volume. Il est principalement issu du travail des premiers architectes du roi. De Louis Le Vau à Richard Mique, en passant par Jules Hardouin-Mansart, Robert de Cotte ou Ange-Jacques Gabriel, tous évoquent l'excellence de l'architecture française aux XVII e et XVIII e siècles. Ce rassemblement constitue l'un des plus grands fonds publics d'architecture. C'est également le plus vaste ensemble documentaire sur l'architecture palatiale classique française des XVII e et XVIII e siècles.
La reproduction en images numériques de haute qualité de ce corpus unique a nécessité une importante campagne de restauration de 750 documents fragiles et précieux et la mise en place de procédures innovantes pour faire face à des défis techniques, notamment dus aux dimensions de certains documents de très grand format (jusqu'à 3 m x 4 m) ou à la présence de nombreuses et complexes retombes de papier.
En savoir plus

  • BIBLISSIMA - Catalogues de bibliothèques ecclésiastiques saisies pendant la période révolutionnaire (1770-1797)

BIBLISSIMA Observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance, construit grâce au programme des Investissements d'avenir.Le projet BIBLISSIMA s'inscrit dans la dynamique actuelle de recherche et d'élaboration d'outils permettant de reconstituer virtuellement des bibliothèques d'Ancien Régime ayant appartenu à des institutions religieuses. Les catalogues de ces collections, comme les livres eux-mêmes, ont été largement dispersés. Les Archives nationales sont dépositaires d'une partie de ces catalogues et d'un nombre considérable d'inventaires d'anciennes bibliothèques transmis par les départements à l'administration centrale.
Généralement manuscrits, catalogues et inventaires ont été répartis entre diverses séries d'archives : F 17 (Instruction publique), F19 (administration des Cultes), G 9 (Commission des Réguliers), L (Monuments ecclésiastiques), M (Universités et collèges), S (Biens des établissements religieux supprimés) et TT (papiers confisqués aux protestants). Bien que la plupart d'entre eux soient mentionnés dans les instruments de recherche élaborés par les Archives nationales, leur hétérogénéité, leur dispersion et leur état matériel compliquent et limitent l'exploitation directe par les chercheurs. Le projet vise donc à identifier, localiser et rendre accessible le contenu des catalogues, tout en assurant, grâce à la numérisation, la conservation optimale des originaux. La mise en œuvre du projet se compose de deux opérations complémentaires : la première consiste dans la numérisation et la mise en ligne de catalogues de bibliothèque, la seconde dans l'inventaire et l'indexation des documents.
https://projet.biblissima.fr/

  • ALEGORIA - StructurAtion et vaLorisation du patrimoinE géoGraphique icOnogRaphIque démAtérialisé

 Structuration et valorisation du patrimoine géographique iconographique dématérialiséLe projet ALEGORIA vise à faciliter la valorisation de fonds institutionnels iconographiques décrivant le territoire français à différentes époques allant de l'entre-deux-guerres à nos jours. Les fonds en vue sont de tailles variables, entre milliers et centaines de milliers d'éléments, et sont constitués de représentations iconographiques, la plupart du temps des photographies aériennes obliques ou verticales, ou encore terrestres. La valorisation de ces fonds, disséminés au sein de différentes institutions, numérisés partiellement, en général pas ou peu documentés et faiblement géoréférencés, reste confidentielle et dispersée. Ils représentent pourtant un patrimoine riche, peu connu du grand public et exploité de manière contrainte par ses principaux utilisateurs (chercheurs, institutions et collectivités locales). La mise en valeur d'un tel patrimoine bénéficierait d'outils permettant d'automatiser leur collecte, leur traitement et leur indexation, à l'intérieur du fonds mais aussi entre fonds, pour être en mesure de les croiser et ainsi de mieux les étudier. Leur mise en oeuvre au sein d'applications implique en outre de faciliter leur appréhension par des utilisateurs non spécialistes, ce qui suppose de fournir des outils conviviaux pour l'exploration visuelle de ces fonds. Les travaux réalisés dans le projet ALEGORIA ont pour objectifs la mise en place de deux plateformes de démonstration innovantes en ligne dédiées à la valorisation de ce patrimoine géographique iconographique dématérialisé et numérique : un moteur d'indexation et de recherche multimodal et à grande échelle, couplant recherche par contenu et par métadonnées dans les fonds intra-domaine comme inter-domaines et un moteur de restitution permettant la navigation spatio-temporelle, immersive et interactive dans l'environnement 3D enrichi des fonds photographiques anciens.
http://alegoria.ign.fr

L'intelligence artificielle et le patrimoine

  • Himanis - HIstorical MANuscript Indexing for user-controlled Search

HIstorical MANuscript Indexing for user-controlled Search Recherche en plein texte dans les registres de la chancellerie royaleRecherche en plein texte dans les registres de la chancellerie royale
En 2015, les Archives nationales se sont engagées comme partenaire associé au projet de recherche HIMANIS [mené par l'IRHT et qui a pour objet d'étude les registres de la chancellerie royale des XIVe et XVe siècles.
L'enjeu technologique majeur était de procéder à une reconnaissance par ordinateur des écritures médiévales qui soit suffisamment fiable pour offrir à la communauté un moteur de recherche en plein texte dans les registres, dont une partie n'est pas encore couverte par les inventaires ou les index. Une interface de consultation des données, conjuguant un accès aux images, aux transcriptions et aux analyses archivistiques, a été également développée.
En savoir plus

  • LECTAUREP - LECTure Automatique de REPertoires

Transport par Nicolas Boileau à Jean Racine de 722 livres 4 sols 5 deniers d'une rente sur le Clergé, à lui constituer le 13 juillet 1693. Cotes : MC/RS//469 Le projet LECTAUREP vise à révolutionner l'usage qui est actuellement fait des répertoires d'actes de notaires par les chercheurs et usagers des fonds notariés d'archives en développant une plate-forme équivalent à un véritable outil de transcription, lecture et analyse par ordinateur des écrits organisés dans le répertoire du notaire. La lecture profonde et sémantisée ouvrira les informations contenues dans le répertoire à des perspectives d'histoire quantitative (nombre d'actes et/ou de clients sur une ligne de temps, périodicité de l'activité du professionnel, rayon d'action de l'étude notariale par rapport aux adresses des clients, activité et clientèle sur un espace géographique donné et cartographié, taxation et fiscalité sur l'acte privé, etc.). Ce projet s'appuie sur un travail de recherche informatique impliquant à la fois la mise en place d'outils de transcription collaborative et la reconnaissance automatique des écritures manuscrites.