Logo des Archives nationales (France)

L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert

Exposée sur le Pavillon France à Dubaï

L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, pièce maîtresse de l'exposition 

Du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022

Logo du Pavillon France à DubaïDe l'hôtel de Breteuil au pavillon France : l'exemplaire de l'Encyclopédie de la bibliothèque des Archives nationales en prêt à l'exposition universelle de Dubaï

Le pavillon France de l'Exposition universelle qui s'ouvre à Dubaï le 1er octobre se propose de mettre en avant des réalisations, présentes ou passées, qui ont, à leur époque, constitué une avancée dans tous les domaines : scientifique, technique, artistique.
Du point de vue de la fabrication matérielle comme de l'édition, l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Diderot et D'Alembert, est bien l'un de ces monuments, au sens premier de souvenir du passé, comme au sens figuré de réalisation exceptionnelle. Elle incarne à elle seule ce qu'il est convenu d'appeler « l'esprit des Lumières » et constitue à ce titre une pièce majeure de la culture et de la pensée européenne.
L'histoire de cette publication, répartie entre volumes de textes et de planches, qui a nécessité vingt années d'effort, est extrêmement complexe, d'autant que son succès, affirmé dès sa parution, a conduit à de multiples réimpressions, contrefaçons et recompositions, au point d'en faire un titre indispensable dans toute bonne bibliothèque, publique ou privée. Au total, ce sont, entre 1751 et 1772, 35 volumes qui sont imprimés, répartis, dans l'édition première, entre 17 volumes pour la partie dictionnaire, 11 pour la partie illustration, 5 pour les suppléments et 2 pour les tables.
Planche III : Alphabet arabe (39 x 24,5 cm). Cote : BH/V/I/5/II (volume 19)

< Cliquer pour agrandir l'image

L'encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Diderot et d'Alembert. Recueils des planches par ordre de matières. 1762. Tome II (ou volume 19). Planche III : Alphabet arabe (39 x 24,5 cm). Cote : BH/V/I/5/II (volume 19)

C'est l'exemplaire de la bibliothèque des Archives nationales dans son intégralité qui a rejoint le pavillon français où il restera exposé tout au long de la manifestation. La plupart des tomes y sont présentés de dos, tels qu'ils apparaissent placés sur des rayonnages. Certains volumes de planches sont ouverts sur des gravures sur cuivre  pleine page, ou dépliantes, qui sont la marque de fabrique d'une entreprise s'intéressant à tous les savoirs et techniques. On verra ainsi, au gré des rotations prévues pour des raisons de conservation, des planches d'histoire naturelle (Le pou vu au microscope T. VI, Pl. LXXXIV, Éruption du Vésuve en 1754  T. VI, Pl. II), académique (Caractères et alphabet arabes T. II, Pl. III), artistique (La figure équestre de cire T. VIII, Pl. IV Mosaïque de Palestrine T. VIII , Pl. IV) et un exemple de planches sur les métiers, en l'occurrence la verrerie (Intérieur d'une halle de grande verrerie à plats pour les vitres T. X, Pl.II (B)).
Planche II : éruption du Vésuve en 1547 (39 x 56 cm)

< Cliquer pour agrandir l'image

L'encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers sous la direction de Diderot et d'Alembert. Recueils des planches par ordre de matières. 1762. Tome VI (ou volume 23). Planche II : éruption du Vésuve en 1547 (39 x 56 cm). Cote : BH/V/I/5/VI (volume 23).

Relié plein cuir, aux tranches rouges, l'exemplaire des Archives nationales, présent dans les collections depuis le début du XIXe siècle est en partie composite, puisqu'il émane de deux provenances au moins (Ministère de l'Intérieur et M. Du Buisson de la Boulaye, officier de la maison du Roi). Le 5e volume de supplément, composé de planches, a été relié avec les autres volumes illustrés, ce qui porte à 12 le nombre de volumes de planches de cet exemplaire (au lieu de 11) et à 4 le nombre de volumes de suppléments (au lieu de 5). La complexité de l'Encyclopédie explique que disposer d'un exemplaire canonique et de l'édition originale soit, en dépit de son caractère très répandu, plutôt l'exception.
On se reportera, tant pour les explications fournies sur l'entreprise éditoriale que pour la consultation de l'intégralité des parties textuelles et illustrées au site Enccre pour Édition Numérique Collaborative et CRitique de l'Encyclopédie, établi, lui, à partir de l'exemplaire de la bibliothèque Mazarine, belle façon de prolonger la visite, qu'elle soit virtuelle ou physique, du pavillon français.

Une édition originale des 35 volumes de l'Encyclopédie prêtée par les Archives nationales et exposée sur le Pavillon France.

 

Voir la vidéo © François Dourlen